Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une infirmière ordinaire

Une infirmière ordinaire

Menu
Trois ans

Trois ans

Je refais le bilan de ce blog, relisant billet après billet, survolant certains qui, avec du recul, ne méritent pas mieux. 

J’ai commencé à écrire juste après ta mort. Il y a trois ans. Je crois que c’est une promesse que je t’avais faite ou bien ça faisait partie de ce triste constat que la vie un jour nous arrache à ceux qu’on aime et ceux qu’on n’a pas encore eu le temps d’aimer. Alors faute de mieux, faute de pouvoir agir sur certaines choses, je me suis mise à écrire. 

Tu fais partie de ceux que je n’ai pas pu suffisamment aimer. Il aurait fallu plus de temps… 

Notre rencontre et cette remise en place fabuleuse de deux types d’un groupe dont le nom m’échappe tant il m’a marqué. Une phrase de ta part avait suffit à sauver ma soirée. Les concerts, les rires, la vie… 

Et puis ce sms qui parlait de nénuphars et dont on a pas voulu saisir le sens alors qu’on le comprenait très bien.

Trop vite cette chambre d’hôpital dans laquelle tu m’as dis ne plus vouloir lutter et t’abandonner au bouton de la PCA. Te dire en me mordant la joue que tu étais là dans nos coeurs et que tu le serai toujours. Ne pas véritablement te dire au revoir parce que, au fond, ça m’était impossible à envisager. 

Tu nous manques…

Alors je vais continuer d’écrire comme je vais continuer de penser à toi, pour ne jamais t’oublier, ne jamais oublier que la vie n’épargne personne et continuer de vivre.

 

Trois ans